© 2017 Les Critiques de Nico. Créé avec Wix.com

IL A DEJA TES YEUX, la critique

02/02/2017

 

Paul et Sali forment un couple épanoui. Lui est antillais, elle, africaine. Nouvelle maison, nouvelle entreprise, on se demande comment cela pourrait aller mieux ? Lorsqu’au jour où il reçoivent l’appel tant attendu des services d’adoption : leur dossier est approuvé et ils vont avoir un fils. La surprise : il est blanc !

 

Il A Déjà Tes Yeux est avant tout une comédie. On rit souvent de bon coeur devant cette oeuvre remplie de tendresse, où le rythme est au service des émotions des personnages.

Mais c’est également une comédie qui n’a pas peur d’affronter son sujet. Lucien Jean-Baptiste pose cette situation inattendue pour en rire mais aussi pour expliquer franchement les problématiques de la place et la vision des noirs, de la différence, en France. Il présente franchement les deux versants d’une société française qui est prête à l’ouverture, le progrès social mais qui dans le même temps est ralentie par des idées reçues, des à-prioris de groupes qui freinent ce progrès. Autant du point de vue des blancs que de celui des noirs. Avec ce cinquième film, Lucien Jean-Baptiste nous présente une France de plusieurs couleurs, mais habitée par des valeurs et des craintes qui dépassent ces clivages. L’arrivée du petit Benjamin surprend autant les noirs que les blancs, mais le film prend le parti de défendre ce qu’il y a des plus important ici, la construction d ‘une famille.

Important de préciser aussi que ce film parle des “noirs”, pas des “blacks”. Il est léger mais il n’est jamais consensuel.

Une fois de plus, Lucien Jean-Baptiste assure le premier rôle de son film, et comme d’habitude il apporte tout son enthousiasme à ce personnage de jeune père près, à la limite de l’inconscience, à assumer son rôle de papa moderne. Il est accompagné par Aïssa Maïga dans le rôle de la jeune maman que j’ai d’abord trouvé un peu distante et détachée. En vérité, elle vient simplement, avec talent, apporter le réalisme au récit. Ce film ne tombe pas dans le piège de décrire le couple comme un tout mais bien comme deux individus distincts qui doivent chacun à leur façon prendre leur marque avec cette nouvelle vie.

Car devenir papa et devenir maman lorsque l’on a un enfant, qui plus est lorsque l’on adopte, ça n’est pas vécu de la même manière, et Il A Déjà Tes Yeux trouve un très bon équilibre entre ces deux personnages principaux.

Les seconds rôles sont tous convaincants, notamment Marie-Philomène Nga en maman africaine plus vraie et attachante que ce qu’un scénario pourrait écrire. On y trouve également Vincent Elbaz, génial, dans un contre emploi de meilleur pote à la vie dissolue, et Zabou Breitman dans le rôle d’une inspectrice des services sociaux à qui la mise en scène fait parfois ressembler à certaine grandes méchantes de chez Disney.

 

En bref, Lucien Jean-Baptiste a sa belle petite place dans le cinéma français. Il apporte une belle sincérité à son cinéma, et montre une maîtrise de son propos en évitant beaucoup de pièges faciles. Il est entouré de comédiens enthousiastes et de confiance, dont sa propre connaissance du jeu d’acteur permet de tirer la performance juste. Ca n’est pas caricatural et c’est souvent touchant.

 

 

 

 

De Lucien Jean-Baptiste

 

Avec Aïssa Maïga, Lucien Jean-Baptiste, Zabou Breitman…

Nationalité : France

Durée : 1h35min

 

Date de sortie 18 janvier 2017

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload