ALIBI.COM, la critique


Après Baby-sitter 1 et 2 qui avaient un peu dépoussiéré la comédie française, Philippe Lacheau nous revient déjà avec un 3e long métrage : Alibi.com.


A la tête d’une société proposant de vous couvrir auprès de vos proches, Greg met en place les stratagèmes les plus élaborés pour offrir des alibis crédibles à ses clients. Alors qu’il vient de tomber amoureux d’une jeune femme, Flo, à qui il cache la vérité, il accepte la mission de couvrir un mari cherchant à passer le week-end avec sa maîtresse en toute discrétion. Avant de découvrir très vite qu’il s’agit en fait de Gérard, son beau père.


J'ai beaucoup entendu Lacheau comparer son film à un vaudeville, mais c'est à une sympathique réappropriation de Mission Impossible à laquelle on assiste. Au delà des très nombreuses références geek qu’il propose, il calque totalement son rythme sur cette saga. Une équipe accepte une mission périlleuse avant d’être confrontée aux difficultés les plus inattendues. Chaque membre de l’équipe, à l’aide de ses (in)compétences va faire avancer l’histoire pour aller au bout d’un enjeu devenu personnel.


Oui, Lacheau est le symbole d'une nouvelle génération, mais il a pour marque de fabrique de s'être toujours inscrit dans une tradition. En effet, il parvient chaque fois à s'entourer de pointures du genre, qui viennent avec plaisir accorder quelques minutes de confiance à ce jeune réalisateur.

A ce titre, il offre un rôle de beau père sur-mesure à Didier Bourdon. Comme à son habitude, le plus drôle des Inconnus (selon moi) démontre un sens du comique et de l'autodérision sans faille. Je dois également noter que je n'ai pas souvenir de l'avoir connu aussi attendrissant que dans ce rôle là.

A ses côtés, Nathalie Baye qui prend manifestement beaucoup de plaisir à lui donner la réplique et à sortir de son registre habituel. Une prise de risque payante pour cette grande comédienne. On retrouve également ses compères habituels : Julien Arruti et Traek Boudali, qui suivent le jeunes réalisateur dans tous ses succès. Et comme il sait décidément bien s'entourer, Elodie Fontan vient compléter cette troupe, dans une alchimie impeccable.

Honnêtement. l'abandon du Found Footage pour une réalisation plus classique met en évidence l'inexpérience de jeu de la bande de Lacheau, mais la jeunesse, l'enthousiasme et l'envie de raconter une histoire prennent largement le pas sur ce petit défaut. A tel point que je me demande si l'interprétation très cartoon de Julien Arruti n'est pas une figure de style à part entière, sa gentille naïveté me faisant énormément penser à Butters de South Park.


En bref, un film qui réserve énormément de surprises, où mon ego de fan de la pop culture a été particulièrement flatté et où j’ai pu retrouver beaucoup des acteurs qui font la qualité de nos comédies françaises. J’avoue attendre la suite de la carrière de Philippe Lacheau avec une certaine impatience.


De Philippe Lacheau

Avec Philippe Lacheau, Élodie Fontan, Julien Arruti... Genre : Comédie Nationalité : France

Durée : 1h30min


Date de sortie 15 février 2017



© 2017 Les Critiques de Nico. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now